En direct du vatican …

« On envoie une jeune fille à la mort »

Pour l’Eglise catholique, l’alimentation et l’hydratation artificielles ne sont pas de l’acharnement thérapeutique, leur interruption étant au contraire assimilée à un assassinat.

Cette décision est « un fait gravissime sur les plans éthique et moral car on envoie une jeune fille à la mort », a réagi sur Radio Vatican le président de l’académie pontificale pour la vie, Mgr Rino Fisichella. Il a immédiatement réclamé une loi qui empêche « toute euthanasie active ou passive en Italie »

Mardi encore, le « ministre de la Santé » du Vatican, le cardinal Javier Lopez Barragan, avait considéré qu’un arrêt des soins à Eluana serait « une monstruosité inhumaine et un assassinat ».

Z’ont oublié l’histoire ou quoi ?  suffirait de la décrire comme sorcière ou supôt de Satan, ils n’en feraient pas tout ce foin, les dévôt du vatican !

Allez, passe ton chemin, toi qui croit en  l’humanisme avant tout, Ben Ô ite missa est et agit !

Laisser un commentaire