Archive pour avril 2008

Lundi 28 avril 2008

Quand les murs me murent, me raillent, se font murailles, quand les pierres se lèvent, s’élèvent, me cernent, me bernent, me mentent et font de moi un simple caillou sur lit de rivière tarie…  moi… l’océane…

Où est le fou ?  Qui mène le quadrille ?

Au bal des lazes, diamants, rubis, topazes et longues robes blanches…  au bal de moi, c’est différent, pierres bleues, galets et granit rose…  toutes ces pierres dures et douces à la fois qui chauffent sous le soleil et glissent sous la pluie, mutent sous mes pas…    ces pierres qui semblent rocs et pourtant se fondent infiniment mouvantes dans une autre dimension…

Cela me rappelle ce jeu d’enfant….  les ciseaux coupent le papier, le papier couvre la pierre, la pierre tombe dans le puit…  ou est-ce l’inverse ? 

 

oO°~°Oo

 

 

 

Lettre à…

Mardi 22 avril 2008

J’avais l’envie de ne plus me méler de politique, de ne plus faire que des billets bien corrects, de voguer au fil de mes mots (ou de mes maux, va savoir) de poser des mots poésies et/ou parfois marrant….

Mais là pourtant j’ai envie de hurler, de gueuler, de conchier les politiques !

et pour une fois je ne vais pas épingler les « grands » hommes français…  non

Là j’ai envie de « me faire » une frapadingue américaine…  je la cite :

« Au cours des dix prochaines années, pendant lesquelles ils (les Iraniens) pourraient inconsidérément envisager de lancer une attaque sur Israël, nous serions capables de les rayer totalement de la carte », a ajouté l’ex-Première dame qui affronte mardi son rival démocrate Barack Obama dans une primaire cruciale en Pennsylvanie.

source

Bonsoir, Madame,

Envie de vous écrire ici, un billet que vous ne lirez probablement pas…

Envie surtout de vous demander si vous avez notion que, tant en Israël qu’en Iran, il existe des hommes, des femmes, des enfants, qui n’en ont rien à foutre de votre campagne éléctorale et essayent de survivre tout simplement…  (D’ailleurs question subsidiaire, savez vous que c’est le cas pour vos compatriotes également ?)  

« Rayer un pays (quel qu’il soit) de la carte »  Vous avouerez qu’il faut oser le dire !  Perso je me demande dans quel monde vous évoluez (encore qu’ici « évoluer » est un grand mot…  sourires…)

Ah Mâdam !  si au moins les américains se souvenaient que votre mari avait promis lors de sa campagne (et donc longtemps avant l’affaire du cigare) qu’ils (les américains) en auraient deux pour le prix d’un ? 

Pour une fois je n’ai pas envie de voter « blanc » Mâdam, non si j’étais américaine, je voterai noir, non du noir de vote âme, mais pour le moins mauvais candidat….

A ne pas vous voir élire…

 

Pseudo ?

Dimanche 20 avril 2008

Pensée fugitive d’un dimanche matin ensoleillé…

Et si pour changer un peu, je modifiais « Caly » en « Dame d’Ylac » ?

Quoi ?  Schizo ? Moi ???   meuh non ! Cool

 

oO°~°Oo

 

 

Parfois…

Samedi 19 avril 2008

Parfois l’envie de faire une pause, une parenthèse, de marquer l’arrêt.  D’arrêter.

D’arrêter quoi ? Je n’en sais rien.  Non vraiment, je ne sais pas.  Simplement arrêter.  Non pas le temps, on n ‘arrête pas le temps.  Le temps c’est magique, c’est comme le vent, comme l’océan, comme l’amour ou l’amitié, comme le rêve et l’éternité…

Retomber en « nostalgie », carresser du bout des doigts la mélancolie, l’accueillir comme une amie trop longtemps restée absente, retrouver mes silences, mes rêveries, me’s sourires aussi.  La Solitude est ma mie, tu sais ? Ma muse ?  Non, elle m’amuse, me donne cette force tranquille qu’ont celles qui savent que l’absence n’est pas distance..

Et là, ce matin, je trouve que ma solitude me va bien.  J’avais dans un autre billet, dans un autre blog, parlé de ma sérénitude…  Sourire, bizarre de constater que je ne ressens cette état de sérénité que lorsque la mélancolie revient,  l’instant ou le silence prend tout son sens, lorsque son poids se fait plume et que bien à l’abri de mes murs, je savoure la plénitude de la solitude…

 

oO°~°Oo

Et ta pomme ?

Mercredi 16 avril 2008

Depuis quelques temps, mon Boss essaye de me faire accepter une charge de boulot supplémentaire….   Hier il m’a sorti cet argumentaire…

Lui

- Black Fury, j’ai une proposition à vous faire, qu’en digne fille d’Eve, vous ne pourrez refuser !

Moi

- Ah bon, et pourquoi ?

Lui (un peu macho)

- Vous savez bien Eve, celle qui n’a pu résister à la tentation …

Moi

- Ben oui, j’ai entendu parler de cette histoire.  Mais raté moi je suis fille de Lilith !

Lui

- De qui ?

Moi

- De Lilith, celle qui selon la légende, fut la première compagne d’Adam et qui le quitta parce que ce macho n’acceptait pas l’égalité des sexes :)

Lui

- Ne me dites pas que vous croyez cette histoire ?

Moi

- Ben elle me parait autrement plus crédible que celle d’une pomme qui fit du paradis un clafouti !

et toc ! 

Black Fury / Boss = 1/0

 

oO°~°Oo

 

quel pied today ?

Lundi 14 avril 2008

y des jours comme ça, où tu te lèves du pied gauche, des matins où tu sais à l’instant où tu ouvres l’oeil, que ça va merder de partout…   Un truc qui te donne envie de rester sous la couette et d’attendre sagement le lendemain….  rires….

Déjà qu’on est lundi.  Rien que ça c’est déjà une bonne raison de raler, non ?  En plus il fait moche, gris et froid.  Tu parles d’un printemps !  pffff…   Donc le temps de m’extraire de mon petit nid douillet, de me retrouver à poil (enfin sans) à enfiler grosses chaussettes, pyjama en pilou, robe de chambre d’hiver et d’ajouter un poncho sur le tout, (ben oui suis sans chauffage depuis vendredi soir ! faut suivre un peu, Toi qui me lis !  mdr) bref le temps de le dire,  j’étais d’une humeur massacrante…. ;-)

Premier kawa, devant le pc, pour m’appercevoir que je n’ai pas de connection…   si, promis, comme je te le dis !  rires….  et va relancer un serveur quand t’es de mauvaise humeur !   3 cafés et 50 tentatives plus tard ça fonctionne enfin !  il était temps, parce que je n’étais pas loin de fouttre ce fouttu pc par la fenêtre s’il persistait à ne pas vouloir m’en ouvrir une (de fenêtre – pour ceux qui ne suivent pas ! gniark !) 

Un coup de fil au chauffagiste, une toilettage minimaliste…  enfin comme les chats, tu vois ?  rires…  l’attente commence…  Le gus arrive enfin, se penche sur cette fouttue chaudière récalcitrante, 3 caresses du gus à cette sale bête, et hop la voilà qui ronronne, comme si de rien n’était !  Le gars se relève hilare, me dit qu’il n’y avait pas de quoi fouetter un chat, que c’est réparé…  et que je lui dois 50 euros ! 

Bon promis, je te raconte pas le reste de la journée, c’est tout pareil…   La je vais me servir un whisky bien tassé, en essayant de ne pas m’étrangler avec les glaçons, sortir tous mes grigris et autres amulettes, en espérant que ce soir, le ciel ne me tombera pas sur la tête :)

 

oO°~°Oo

 

 

 

Faut le faire…

Samedi 12 avril 2008

Avoir passé 10 ans de carrière dans le secteur pétrolier…

…  et tomber en panne de mazout un vendredi soir, quand en prime les prix flambent….

ouaip…  c’est tout moi ça Rire

 

oO°~°Oo

Paris s’enflamme…

Mardi 8 avril 2008

n’est-ce pas un peu démesuré d’aligner autant de policiers, pour protéger une flamme, dans un pays où il est partout interdit de fumer ?

Ceci n’étant bien évidemment pas une question existentielle…

Innocent

 oO°~°Oo

 

Re-nouvellement

Dimanche 6 avril 2008

abstrait000002.jpg

Est-ce le printemps ou plus simplement un besoin de changement ?

Qu’importe, Battements à vécu sa vie, j’y ai en-volé la mienne, qu’à cela ne tienne, il est tant de « partirs » qu’ils surfilent le passé, à point posés, déposés tels fondements d’avenir, tels mots en destinées, sans point d’exclamation, ni même d’interrogation, simplement dansants sur fil de temps…

Pourquoi « reflêts d’Ylac » ? parce que de l’autre coté du miroir, quelque part, se trouvent d’autres vérités que celles énoncées, dénoncées, défoncées à coup de gueule, à coup de gnôle, qu’il doit encore se trouver en moi quelques « terra incognita » à explorer…  et qui sait ?  sourires…

Bref, wordpress ayant remplacé son  interface par un truc horrible, fait de bleu criard et de rouge sang, (couleurs que j’abhorre, sauf que lorsqu’elles sont séparées de blanc- ceux qui voient mon avatar msn me comprennent…  sourires)  l’envie de recommencer ailleurs et autrement un nouveau blog (un de plus diront certains ;)   j’ai sauté sur l’occasion, le design ici me plaît,  vrai que j’en avais un peu marre du vert…  rires

 Reste à meubler l’espace, le rendre habitable et convivial.  C’est pas gagné !  sourires…

Quoi qu’il en soit, bienvenue dans mon nouveau chez moi, Toi qui me lis Clin doeil

oO°~°Oo